Qui sommes-nous ?

Jurafaune

Granges-sur-Baume, 39210 Jura, France.

Courriel : jurafaune@orange.fr
Tél : 03 84 24 42 61 (aux heures d’ouverture).

Au sommet des reculées de la Haute-Seille, Jurafaune est la vitrine pédagogique d’une association de protection de la nature, le « Fonds de Sauvegarde de la Faune et de la Flore Jurassiennes» investie dans l’étude et la protection des oiseaux rupestres, plus spécialement celle du faucon pèlerin.

La visite du parc se fait le long d’un sentier bordé de volières propres à chaque espèce de rapace diurnes et nocturnes – faucons, vautours, aigles, chouettes ou hiboux.

À la fin du parcours une présentation pédagogique de différents pensionnaires en vol est proposée.

JURAFAUNE est la vitrine pédagogique du « Fonds de Sauvegarde de la Faune et de la Flore Jurassiennes », association loi de 1901, créée en 1990.

Les objectifs de l’association :

Les buts de l’association sont : la prospection, l’étude, le suivi et la protection des oiseaux rupestres de l’arc jurassien, ainsi que l’éducation du plus grand nombre selon l’adage «On protège bien ce que l’on connaît bien ».

Ses moyens :

  • Humains : l’engagement bénévole de nombreux passionnés par la sauvegarde des rapaces – plus particulièrement celle du faucon pèlerin – regroupés au sein du collège naturaliste de l’association, le « Groupe Pèlerin Jura».
  • Matériels et financiers : les aides du département, de la région et de l’état, ainsi que les dons des mécènes soutenant nos actions.
  • Les apports financiers liés au fonctionnement de JURAFAUNE.

L’origine de JURAFAUNE :

JURAFAUNE fait suite au « projet pèlerin » qui, de 1972 à 1985, a contribué – par la réintroduction en Nature d’une quarantaine de jeunes faucons nés en captivité – à bloquer la régression de l’espèce et à stimuler son retour dans la chaîne jurassienne. En 1985 la population des faucons sauvages de la région avait plus que quadruplé par rapport à 1970 – 21 couples en 1970, 90 en 1985 – rendant de ce fait le « projet pèlerin » inutile. Subsistait alors une quinzaine de couples reproducteurs captifs sans expérience de la chasse et ne pouvant donc pas être relâchés en Nature.

Que faire de ces oiseaux ? Les euthanasier ? Certainement pas !

La fascination instinctive qu’exercent les rapaces sur nombre de personnes, enfants comme adultes, nous a paru un moyen attractif pour faire passer un message « protectionniste » vers le plus grand nombre à partir de ces oiseaux. Le concept de JURAFAUNE était né. Par le jeu d’échanges avec d’autres parcs disposant d’espèces différentes reproduites en captivité, un cheptel plus diversifié de rapaces a été réuni pour constituer « JURAFAUNE ».

Créé en 1991 JURAFAUNE a été, à l’origine, implanté dans les ruines féodales du parc romantique du Château d’Arlay où il a fonctionné pendant 20 ans.

Pourquoi changer de site ?

Bien que prestigieux et superbe, le site d’Arlay n’a pas permis d’atteindre le niveau de fréquentations qui aurait donné à JURAFAUNE les conditions financières pour fonctionner en toute sérénité. C’est pourquoi nous avons sollicité la commune de Granges-sur-Baume et la Communauté de Communes des Coteaux de la Haute-Seille (CCCHS) pour nous accueillir sur leur territoire dans un site aux caractéristiques naturelles remarquables et d’accès facile.

Aujourd’hui, JURAFAUNE est donc l’aboutissement d’une collaboration étroite entre :

  • la commune de Granges-sur-Baume
  • la Communauté de Communes des Coteaux de la Haute-Seille (CCCHS)
  • le Fonds de Sauvegarde de la Faune et de la Flore Jurassiennes
  • le parc proprement dit et les installations matérielles sont propriétés de la communauté de communes.

avec l’aide financière et matérielle de nombreux acteurs :

  • le département du Jura
  • la région de Franche-Comté
  • l’état français
  • la communauté européenne et les financeurs institutionnels
  • LEADER
  • l’ADME

Comment nous aider?

JURAFAUNE est la vitrine pédagogique d’une association de protection de la nature, le Fonds de Sauvegarde de la Faune et de la Flore Jurassiennes. JURAFAUNE est donc autorisé à percevoir des subventions et des dons en espèces ou en matériel.

  • Dons matériels : nous avons besoin de matériels d’entretien, scies, tonçonneuses, tondeuse à gazon, grillages, filets, microscope binoculaire, etc.
  • Dons en espèces : les dons aux associations sont partiellement déductibles des impôts. Un fiche CERFA attestant de votre don, vous sera remise par notre trésorier.

Merci pour votre soutien.